Historique des Archives

Les Archives municipales sont l’une des plus vieilles institutions de Dijon, puisque l’on peut en faire remonter l’histoire à la concession de la charte de commune en 1187 par le duc de Bourgogne Hugues III. Celle-ci accordait aux habitants liberté et franchise ainsi que le droit d’élire leur maire. Les vicomtes mayeurs qui ont la garde des archives, effectuent les premiers classements et veillent à la conservation des documents prouvant les droits de la Ville. En 1765, une réorganisation complète, matérielle et scientifique, est décidée, et un archiviste professionnel est nommé pour la première fois. C’est à lui que l’on doit le premier inventaire complet des archives municipales de Dijon.


La municipalité fait l’acquisition en 1831, par échange avec le département, du palais des ducs et des États de la Province de Bourgogne. Tout naturellement, les Archives municipales sont alors placées dans l’ancien local des Archives des États de la Province, sous l’escalier d’honneur encore aujourd’hui appelé « escalier Gabriel » en hommage à l’architecte qui l’a conçu. Malgré les aléas de l’histoire, les pertes ont été minimes, et les Archives municipales, à l’image de la cité dont elles sont le reflet, témoignent d’un long et riche passé historique.

Pour pallier la saturation des magasins, rue de la Liberté, un nouveau site a été inauguré en février 2006, 17 rue de Colmar. Les Archives municipales de Dijon abritent aujourd’hui sur les deux sites plus de 9 km linéaires de documents produits ou reçus depuis 1183 jusqu’à nos jours.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :